Le héros romanesque, création ou dévoilement de soi ?

Publié le par François Kuss

A l'occasion de la promotion de mes romans policiers historiques, Le Complot des Salines et Echec au Roy, puisqu'ils mettent en scène un héros récurrent, le Commissaire Pierre Castilhon, héros né de la grande Histoire de 1789 mais aussi de mon imagination, souvent la question m'est posée sur la figure du héros romanesque.

 

Est-il fictif ? Telle une pure création fantasmée ? A-t-il existé ? Et si oui comment traduire la réalité d'une biographie plus de 200 ans aprés les faits ? Enfin porte-t-il dans ses faits et gestes, dans son caractère, dans la description de sa vie une part de l'âme de son créateur ? Sorte d'alter égo de papier qui concentre les rêves, ou la réalité de la vie de l'écrivain ?

 

Le débat est presque sans fin tant, pour les besoins d'un roman, chaque ligne peut à la fois incarner une part de ces trois questions, voire même les embrasser toutes ! Aussi je vous laisse le soin de découvrir, à travers cette nouvelle interview que m'a consacré le quotidien régional d'Auvergne, La Montagne, où se situe mon héros !

 

Bonne lecture !montagne-27-nov.jpg

Commenter cet article