Les combats pour lesquels aucun volontaire n'est jamais de trop

Publié le par François Kuss

Il y a 221 ans, après un été qui aura changé le visage du monde contemporain, mus par une colère universelle comme l'avait été pendant des siècles la résignation ; de simples hommes, bientôt des titans, représentants d'un peuple misérable et nu, ont érigé un monument qui a redonné leur dignité aux hommes..

 

C'était un 26 août, en 1789..

 

 

revolution

" Les représentants du Peuple français, constitué en Assemblée Nationale, considérant que l'ignorance, l'oubli ou le mépris des droits de l'homme sont les seules causes des malheurs publics et de la corruption des gouvernements, ont résolu d'exposer, dans une déclaration solennelle, les droits naturels, inaliénables et sacrés de l'homme, afin que cette Déclaration, constamment présente à tous les membres du corps social, leur rappelle sans cesse leur droits et leurs devoirs ; afin que les actes du pouvoir législatif et ceux du pouvoir exécutif, pouvant être à chaque instant comparés avec le but de toute institution publique, en soient plus respectés, afin que les réclamations des citoyens, fondées désormais sur des principes simples et incontestables, tournent toujours au maintien de la Constitution et au bonheur de tous.

 

En conséquence, l'Assemblée Nationale, reconnaît et déclare, en présence et sous les auspices de l'être suprême, les droits suivants de l'homme et du citoyen.

 

Article 1er :

 

Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits. "

 

A ce stade, tout est dit et résumé. La République est en germe, et déjà le drapeau tricolore chemine, cet étandard qui portera "tous les espoirs du monde" comme l'avait dit si joliment E. Rostand.

 

Que dire aujourd'hui ? Tout simplement qu'il est des valeurs toujours neuves, qu'il est des combats pour lesquels jamais aucun volontaire n'est jamais de trop..

 

Liberté, Egalité, Fraternité..

 

Tout cela pour qu'un jour on ne puisse pas dire comme par le passé "lorsqu'ils sont venus chercher les Roms, je n'ai rien dit, je n'étais pas Roms.."

 

Pour que le 26 août 1789 reste une grande date dans notre histoire et dans celle du monde.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article