Extrait et résumé en guise de mises en bouche..

" - Bien Fraissard, tout cela commence à devenir trop long, il me faut des résultats..
- Monsieur le Comte, un peu de patience, il s'agit d'un gros travail dans les garnisons. Je me suis assuré de celle de Montpellier, et pour Cette les choses avancent. La mort du maire a avivé les suspicions.. Mais bientôt tout va s'accélérer croyez-moi !
- J'y compte. Il ne s'agit pas d'un complot à la petite semaine. C'est le cousin du roy.. et l'implication de militaires dont il s'agit..
- N'ai-je jamais failli ? Monsieur le Comte, dites bien à notre commanditaire que d'ici peu, il pourra parader comme il se doit à Versailles fort de ce qui va se passer ici.
."

***

Alors qu'en cette année 1788 le peuple et la noblesse s'agitent contre l'absolutisme, contre le train de vie de la cour de Louis XVI et que tous réclament la convocation des Etats Généraux pour faire face à la banqueroute de la monarchie ; en Languedoc, du côté de Cette, actes de piraterie et assassinats mystérieux frappent le commerce du sel, la fortune du pays, menaçant la stabilité de la province.

Rien ne présageait à ce que Pierre Castilhon, fils d'un riche négociant cettois, fraîchement licenciés ès lois de la Faculté de Toulouse et magistrat débutant au barreau de Montpellier, se trouvât mêlé à ces forfaits. Déterminé à protéger les siens, Pierre plonge dans la tourmente, s'attache la faveur de l'Intendant des Etats, lequel l'admet à son service et le propulse enquêteur.

Au coeur d'une lutte acharnée pour le contrôle de la province entre agents du roy, de la noblesse orléaniste et du haut clergé ; des salines de Cette aux loges maçonniques de Montpellier, entre l'ambition des roturiers enrichis et le jeu des mercenaires, le jeune limier devra contourner maints obstacles pour élucider les écheveaux d'un complot ourdi dans les plus hautes sphères du royaume tandis que déjà gronde la sourde colère du Tiers état.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :